Archives ouvertes de l'Ifpo

[halshs-01658815] La représentation des Noirs africains dans les traductions arabes de Tintin

11 janvier, 2018 - 09:22
Synergies Monde Arabe n° 9-2016 p. 41-55 41 Résumé En partant d'une question de traductologie simple : « comment l'arabe traduit-il le " petit-nègre " utilisé dans les albums de Tintin ? », cet article avance les réponses à cette première question et montre par ailleurs comment, cette fois-ci d'un point de vue culturel et non plus seulement littéraire, si Hergé est bien le créateur de Tintin et si le dessin des vignettes, d'une langue à l'autre, ne change pas, les bulles, elles, peuvent finalement être aussi les filles de leurs traducteurs et traduire, à leur manière, bien des choses… Nous montrerons, alors qu'Hergé a corrigé politi-quement les versions françaises successives de Tintin pour faire notamment droit aux attaques en racisme colonialiste que Tintin au Congo avait déclenchées et que Cock en stock pouvait susciter, que la langue arabe choisie vient, contrairement à d'autres moments et pour d'autres raisons dans d'autres albums de Tintin, renforcer l'aspect raciste et différentialiste du premier ou au contraire le gommer totalement dans le second, montrant ainsi que la traduction traduit, au-delà des mots, des idées et des représentations plus ou moins conscientes. Mots-clés : petit-nègre, Tintin au Congo, Cock en stock, racisme, différentialisme, traduction arabe, représentation The representation of Black Africans in Tintin's Arabic Translations. Abstract Starting from a matter of simple translation studies which is " how does Arabic translate 'pidgin French' used in Tintin's albums ? " this paper argues the answers to the first question and also shows how, this time from a cultural and not only literary point of view, if Hergé is the creator of Tintin and if the drawing boxes, from one language to another, does not change, the speech balloons, on the contrary, may finally be girls of the translators and thus translate, in their own way, many things... We will show, even if Hergé politically corrected the successive French versions of Tintin, notably to erase the racist overtones of some of his albums like Tintin in the Congo or even The Red Sea Sharks, that the Arabic language chosen for the translation , unlike other times and for other reasons in other albums of Tintin, reinforce racist and differentialist aspect of the first one or otherwise erase it completely in the second one, showing that the translation results, beyond words, of ideas and representations to be more or less conscious.
Catégories: Ifpo

[halshs-01658823] Sawfa lā/lan yafʿal- et lā/lan sawfa yafʿal-. Étude de cas sur corpus pour une grammaire didactique et renouvelée de l'arabe moderne

11 janvier, 2018 - 09:22
Sawfa lā/lan yafʿal-et lā/lan sawfa yafʿal-Étude de cas sur corpus pour une grammaire didactique et renouvelée de l'arabe moderne MANUEL SARTORI (Sciences Po Aix/Iremam, Abstract From surveys made on the Internet, in newspapers and in novels written in Modern Standard Arabic, this article shows the existence of other forms of negation in the future than that of lan + subjunctive. It demonstrates that the so called MSA grammar books are, once again, descriptively inadequate when facing the reality of the texts. While arguing for a renewal of the teaching of the MSA grammar, this article shows that these forms are actually much older than it appears and proposes assumptions to analyze the conditions for their emergence. More specifically, the article proposes after Larcher and on the basis of non synonymy to see in the joint existence of several forms of negations in the future a probable reorganization of the negation system where, on logical and pragmatic bases, the difference would be made between a descriptive negation on one hand and a modal negation (= denial) on the other. La négation de l'inaccompli indicatif 1 en arabe s'obtient en antéposant au verbe conjugué à l'inaccompli indicatif la particule lā. 2 Quant au futur arabe, il s'obtient en antéposant au verbe conjugué à l'inaccompli indicatif les particules sa-(futur proche) ou sawfa (futur lointain). 3 Par contre, on nous apprend et on enseigne que la formation de la négation du futur en arabe ne s'obtient pas par le croisement de ces deux modifications de base du verbe 1 Dans la langue classique, l'inaccompli indicatif marque temporellement un non-passé, i.e. un présent ou un futur. Il en va alors de même de sa négation. Dans la langue moderne et contemporaine toutefois, il marque essentiellement un présent d'un point de vue temporel, le futur étant, lui, une forme composée en sa-/sawfa + inaccompli indicatif. 2 Sur la négation en arabe de manière générale on consultera LARCHER 2007 mais aussi
Catégories: Ifpo